Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Ce qu’il fallait retenir du CSE d’aujourd’hui !

Aujourd’hui, c’était CSE de l’Etablissement de Marseille. Voici les principaux points qu’il fallait retenir !

Vous avez des questions à faire remonter en CSE ? N’hésitez pas à venir nous en parler ou à nous contacter.

 

  • Vous vous interrogez sur le fonctionnement du bureau des ASC (activités sociales et culturelles) ?

Depuis 2019, les élus en charge du bureau des ASC ont considérablement travaillé pour améliorer la diffusion de l’information auprès des collaborateurs : un nouveau guide, un nouveau site internet, plus de communications au travers d’affiches ou mailing. Toutefois, certaines questions peuvent perdurer. Dans ce cas, n’hésitez pas à contacter le bureau du CSE (de préférence via le formulaire de contact sur la page d’accueil du site internet du CSE). Les membres du bureau des ASC et le secrétariat répondent dans les meilleurs délais à toutes les demandes des collaborateurs.

      • Commande des ANCV : le bureau des ASC a besoin de votre inscription pour valider votre demande de commande. Il n’est malheureusement plus possible de faire une commande automatique pour l’ensemble des collaborateurs. Le bureau doit recueillir votre accord de diffusion des informations vous concernant pour pouvoir commander à votre place (RGPD). La dernière commande a eu lieu au mois de novembre 2021. Il n’y a pas eu depuis de nouvelle commande ou de commande complémentaire, mais une commande « correctrice », pour les personnes inscrites, n’ayant pas reçus leurs ANCV (perte du courrier par le prestataire).
      • Nouveau site de commande des parfums : l’ancien partenaire du CSE a malheureusement fermé en 2021. Un nouveau prestataire a été choisi. En parallèle, certaines marques ont décidé de ne plus faire de promotion via les sites de vente en ligne. Votre CSE dispose de certaines réductions, mais cela n’empêche pas certains magasins de proposer parfois des prix plus attractifs (lors de soldes par exemple). N’hésitez à faire un tour dans d’autres boutiques avant de finaliser votre achat afin de trouver le meilleur prix ! Et si vous trouvez des sites moins cher que le prestataire du CSE, parlez-en au bureau, l’équipe étudiera la possibilité d’intégrer une nouvelle offre pour les salariés.
      • Subvention de 5€ pour le repas de Noël : cette année encore, il n’a malheureusement pas été possible de réaliser le repas de Noël sur une seule journée. Vos élus ont négocié avec Elior (prestataire restauration) une semaine entière de menus de Noël avec des plats et produits de fêtes. Si vous avez mangé au restaurant d’entreprise entre le 13 et le 17 décembre 2021, votre compte a été automatiquement crédité de 5 € (un seul crédit sur la semaine).
        Quel est le résultat de cette décision ? Ce sont 9 640 € subventionnés par le CSE contre 7 500 € les années précédentes, soit une augmentation de plus de 28 %, alors que les effectifs n’ont pas autant augmenté. Ce sont donc plus de personnes qui ont bénéficié d’une subvention cette année ! Merci le bureau des ASC !
      • Mise à jour du guide des ASC : pour faciliter le paiement de certaines prestations (séjours, voyages), un échéancier type a été ajouté au guide des ASC.
      • Bug lors des réservations sur le site du bureau des ASC : ce problème est connu des équipes. Pour l’éviter, il est recommandé de ne pas utiliser le navigateur « Internet Explorer », mais plutôt « Google Chrome » ou « Microsoft Edge ».

 

  • Impact du Cloud sur l’organisation des équipes IT et pérennité des emplois à Marseille

Les applications CMA CGM sont aujourd’hui stockées sur deux serveurs informatiques, l’un situé à la Tour, l’autre chez le prestataire informatique TDF. Ces deux serveurs sont aujourd’hui gérés par IBM, avec un contrat jusque 2024.

Le passage au cloud est une anticipation de la fin de ce contrat, et la gestion des serveurs cloud sera également sous-traitée à un prestataire (AWS – Amazon Web Services). Aucun impact de personnel CMA CGM.

Nous avons interrogé la Direction sur les avantages, inconvénients, risques pour l’entreprise de transférer nos données sur des serveurs externes. Sans divulguer d’informations « stratégiques » (toutes les précisions sont disponibles dans le procès-verbal de réunion sur le site du CSE), il faut savoir que :

      • toutes les applications ne sont pas éligibles à un transfert sur cloud, et il n’y a pas nécessairement de gain à transférer certaines applications sur le cloud ;
      • la CMA CGM travaille étroitement avec l’ANSSI (l’agence nationale de la sécurité des systèmes d’information) ;
      • les futurs serveurs seront localisés en Europe ;
      • les informations seront sécurisées.

 

  • Point sur l’organisation de la direction Data Office : les départements Data gouvernance, Data Science, Business Intelligence (BI)

Le départ du responsable Data Office fin décembre, (combiné à la mise en place du projet Efficio ?), ont conduit la Direction à modifier la structure de cette Direction en déplaçant les départements data gouvernance, data science et business intelligence. Ainsi, le département data science est rattaché à la direction Digital, le département BI est rattaché au Core IT, et le département data gouvernance est rattaché au projet Efficio (projet dédié à améliorer l’efficacité de nos process et outils informatiques existants). Nous serons vigilants quant à l’efficacité de cette nouvelle organisation.

Nous en avons profité pour interroger la Direction sur l’organisation générale de la Direction Informatique, avec le départ en quelques mois d’un EVP et d’un VP. Il semblerait que pour le moment aucune réorganisation ne soit prévue…

 

  • Point sur le département D&D de Marseille à la suite du transfert de certaines tâches aux RO

La réorganisation de ce département se fait depuis plusieurs années. Il y a actuellement 7 personnes dans ce département, contre 16 en 2018 avant le début de la réorganisation. A terme, l’objectif de la Direction est de maintenir 6 personnes en poste à Marseille : 2 managers, 2 collaborateurs, ainsi que 2 personnes dédiées au RO Afrique. Le HO conservera les fonctions de contrôle et de reporting.

 

  • Nombre de jours de repos en 2022 pour les salariés au forfait

Il y aura bien 13 jours de repos en 2022 pour les salariés au forfait. Un petit couac en début d’année sur les compteurs. Pensez à vérifier votre compteur ! En cas de différence, venez-nous en parler. et contactez votre RH.

 

  • Jours de récupération acquis antérieurement à la mise en œuvre de l’avenant « horaires atypiques » (et non posés)

La position de la Direction est claire : ces jours doivent être épuisés. Mais est-ce possible ?

Pourquoi avons-nous signé un avenant « horaires atypiques » (voir notre article sur la signature de cet accord) ? Il est certain que l’accumulation de jours de récupération n’est pas une situation acceptable. Cela signifie que le collaborateur ne se repose pas, conformément au code du travail. L’employeur doit faire en sorte que le collaborateur puisse prendre ses récupérations. L’accord « horaire atypiques » vise donc à mettre en place une organisation permettant d’écouler les nouvelles récupérations acquises depuis la mise en place de cet accord.

Concernant les récupérations antérieures, nous vous encourageons à en prendre pour vous reposer, mais nous attendons de la Direction qu’elle facilite la prise de ces récupérations, qu’elle permette le transfert sur un compte épargne-temps (voir notre article sur la NAO et l’ouverture d’une négociation sur le CET) ou qu’elle en paye une partie.

En tout cas, hors de question de les perdre ou de les négocier au rabais.

 

  • Point sur les « key competencies »

Quésako ? La Direction Organisation avait effectué un travail pour évaluer les compétences « soft skills » nécessaires pour progresser au sein du Groupe, compte-tenu de la spécificité de nos métiers et activités.

56 compétences ont ainsi été répertoriées pour la « progression hiérarchique au sein d’un métier ». C’est-à-dire qu’à chaque niveau managérial correspondra un certain nombre de compétences. Pour passer à un niveau managérial supérieur, il faudra progresser au sein de ces compétences. La Direction s’est engagée à fournir un accompagnement pour progresser lorsque cela sera nécessaire.

Le même travail va être effectué pour la filière « expert métier » (cas de collaborateurs souhaitant se spécialiser dans un domaine, mais sans nécessairement devenir manager d’équipe).

Nous saluons le travail effectué. Il reste toutefois des zones d’ombre autour de ce projet : comment évaluer les compétences actuelles des collaborateurs ? Est-ce que l’outil d’EAE est amené à évoluer ? Plus d’infos en 2022…

 

  • Déploiement d’une solution téléphonique supplémentaire

Peut-être avez-vous vu apparaître un nouvel icône sur votre bureau : Cisco Jabber. Avec le confinement et la généralisation du télétravail, il a fallu adapter notre façon de travailler. Ce logiciel supplémentaire permet de recevoir et d’émettre des appels comme si vous étiez au bureau, en utilisant votre téléphone fixe. Un client ou un collègue vous appelle sur votre fixe ? Vous pouvez décrocher depuis votre ordinateur, que vous soyez au bureau ou chez vous. Vous souhaitez appeler un client ou un collègue sur son téléphone fixe ou son portable ? Il est possible de le faire directement depuis ce logiciel.

Vous n’avez pas reçu de mode d’emploi ? Vos élus sont là.

 

  • Nombre de salariés ayant dépassé le contingent d’heures supplémentaires

Le contingent d’heures supplémentaires a évolué en 2021. Nous sommes passés de 130 heures supplémentaires à 220 heures, le plafond du contingent annuel autorisé par le code du travail. Augmenter ce quota d’heures de 130 à 220, c’est permettre aux collaborateurs d’effectuer plus facilement plus d’heures supplémentaires payées. En 2021, aucun salarié n’a dépassé le quota d’heures supplémentaires.

 

  • C-Performance : date de finalisation et blocage de certains collaborateurs

Initialement prévue au 20 décembre, la date limite pour remplir les formulaires de C-Performance a été repoussée à fin janvier. Les collaborateurs dont le formulaire est bloqué peuvent contacter leur RH afin de débloquer le système.

 

  • Regroupement d’équipes au sein de la Tour / espace disponible

Plusieurs centaines de places sont disponibles dans la Tour, un peu éparpillées sur tous les étages. Cela ne veut pas dire que des regroupements d’équipes sont impossibles, juste plus compliqués avec l’éventualité de déplacer plusieurs équipes. En tout cas, si vous en avez le besoin, n’hésitez pas à contacter les services généraux, en charge de l’organisation physique des étages.

 

  • Création d’un compte OneTrust

Vous avez certainement reçu un mail début janvier vous souhaitant la bienvenue dans « One Trust ». Spam ? Nouveau test de phishing de la part du département Cyber Sécurité ? Et bien non ! Il s’agissait bel et bien d’un e-mail officiel, mais que nous n’aurions pas dû recevoir. Le responsable du département conformité est venu nous expliquer de quoi il retourne.

OneTrust est un logiciel en cours de déploiement à la CMA CGM qui permet de piloter la conformité, la protection des données personnelles des collaborateurs (comme par exemple le droit à l’image). Dans le cadre de ce déploiement, il a fallu créer un compte utilisateur pour chaque collaborateur. Cette création de compte devait se faire « en back office » pour permettre le déploiement dans quelques mois. Une petite erreur de manipulation a conduit à l’envoi de mail à chaque utilisateur. L’erreur est humaine, ce n’est pas bien grave ! Et au moins maintenant, nous sommes tous au courant du déploiement futur de ce logiciel !