Share on twitter
Share on linkedin

Ce qu’il fallait retenir de la CSSCT d’aujourd’hui

Jeudi 13 janvier, c’était la CSSCT de l’établissement de Marseille. Voici les principaux points qu’il fallait retenir !

Était notamment invitée la psychologue du travail. Nous ferons un focus sur son travail à la fin de cet article.

 

  • Point sur la situation Covid

Vous êtes nombreux à nous poser des questions sur les effectifs présents dans la Tour ou pour connaître les mesures mises en place par la Direction pour préserver la santé des collaborateurs.

Première semaine de janvier, les effectifs sont tombés à un niveau d’un peu plus de 900 collaborateurs par jour au sein de la Tour (hors prestataires), soit environ 33% des effectifs. 500 à 550 repas sont servis tous les jours (semaine du 10 janvier).

Les dernières analyses des eaux usées, réalisées le 13 décembre, sont négatives. Le prochain prélèvement a eu lieu le 13 janvier, nous sommes dans l’attente des résultats, censés être disponibles 48h après les prélèvements. La CSSCT a demandé à la Direction de transmettre les résultats des analyses dès réception, à tous les intervenants concernés ainsi qu’au médecin du travail.

Plusieurs mesures de CO2 sont réalisées dans la journée (en matinée et le midi). Toutes les mesures étaient correctes, en-dessous de la norme. 50 capteurs de CO2 seront installés entre le 18 et le 21 janvier dans les lieux très fréquentés de la Tour pour des prises de mesures régulières et élargies.

Egalement, le service administration a commencé à distribuer des masques FFP2 aux salariés en mission de QSSE et pour CMA SHIPS.

 

  • Charge de travail du service médical

Depuis le printemps 2020 et la gestion de la crise sanitaire, la charge de travail du service médical a augmenté, avec le contact tracing et les nombreuses sollicitations des salariés. Des renforts humains ont été proposés par la Direction mais n’ont toutefois pas été retenus, car cela aurait demandé un travail de formation supplémentaire de la part des infirmiers déjà en poste. Les nouvelles mesures sanitaires ont permis d’alléger la charge de travail : réponses aux sollicitations standardisées (et non plus adaptées à la personne), et arrêt du suivi des cas contacts par l’entreprise (c’est dorénavant à la personne positive au Covid de déclarer ses cas contacts via le portail Ameli).

 

  • Fermeture des classes de vos enfants

Les BPRH ont reçu des consignes d’examen au cas par cas et d’être compréhensifs. N’hésitez pas à les solliciter !

La CSSCT a regretté l’absence de communication officielle de la DR sur ce sujet. Comme pour la grève des enseignants de jeudi dernier, heureusement que votre Organisation Syndicale communique à la place de la Direction ! Le télétravail occasionnel peut être la solution.

 

  • Réouverture de la salle de sport

Nous y sommes presque ! Nous le demandions depuis plusieurs mois. Après le choix d’un nouveau prestataire, plus que quelques travaux (installation de gel hydroalcoolique, d’un chauffage et d’un capteur de CO2 spécifique) et la salle pourra ouvrir à nouveau, si les conditions sanitaires le permettent.

 

  • Conditions de travail – retour sur les inspections 2021 de la CSSCT
      • PC Sécurité : luminosité conforme pour travailler sur le mur d’écran. Le local a été équipé de matériel neuf (chaises, bureau et réfrigérateur). Une climatisation viendra compléter l’équipement d’ici l’été (budget validé) ;
      • Fontaines à eau : les étages 27, 28 et 29 ne disposent pas de fontaines. Une étude a été lancée pour équiper le 27-ème étage. Pour le 28-ème, des bouteilles sont normalement disponibles. Cependant une étude est en cours pour disposer d’une fontaine à cet étage et de carafes dans les salles de réunions. Au 29-ème, une fontaine sera installée prochainement ;
      • C-Park : après une optimisation des paramètres, plus de 200 places sont allouées quotidiennement. La base de données va être nettoyée afin de réattribuer plus rapidement des places aux collaborateurs qui en ont besoin. Une application dédiée aux 2 roues verra bientôt le jour ;
      • Les anciens locaux courrier sont actuellement utilisés en salle d’attente et en salle de prélèvement. Il n’y a pas d’autres projets pour l’instant.

 

  • Conditions de travail – télétravail des services consignation et courrier
      • Service consignation : malgré une activité 100% en télétravail lors des premiers confinements, sans chômage partiel, la Direction considère que la nécessité de continuité de service ne permet pas de rendre ces métiers éligibles au télétravail. La Direction doit remonter aux Organisations Syndicales des exemples concrets avant la prochaine CSSCT. Nous attendons ces exemples…
      • Service courrier : toutes les tâches nécessitent d’être en présentiel. Une étude est en cours pour digitaliser un certain nombre d’opérations afin de créer un nouveau modèle d’organisation et permettre de télétravailler.

 

  • Sécurité et sûreté au travail
      • Les ELS (équipes locales de sécurité) sont obligatoires dans les IGH (immeuble de grande hauteur). Il faut au minimum 6 équipiers par étage. Pour compenser le manque global d’ELS et la mise en place du télétravail, tous les nouveaux embauchés suivent la formation ELS (1/2 journée) afin de renforcer le nombre d’ELS ;
      • Faux plafonds : après les nombreuses chutes de plaques métalliques, des travaux ont été réalisés à tous les étages. La sécurisation est terminée. Les finitions se dérouleront de fin janvier à début mars ;
      • La sécurisation de l’accès au 1er étage (au niveau de l’agence) nécessitera un délai de 4 mois minimum. Cela passera par l’installation d’un sas au niveau de l’escalier, d’une banque d’accueil sécurisée ainsi qu’une nouvelle boîte aux lettres ;
      • Depuis 1 mois la Direction a confié la sécurité de la Tour à un nouveau prestataire, l’entreprise Goron (les « hommes habillés en rouge »). Pour la Direction, le retour est positif, avec un excellent suivi par le chargé d’exploitation, la direction régionale et nationale ;
      • Essais des groupes électrogènes : la Tour dispose d’un ensemble de groupes électrogènes servant à assurer l’alimentation de la Tour et des serveurs en cas de coupure électrique. Ce dispositif est testé régulièrement. Les derniers essais se sont bien déroulés.

 

  • Sécurité routière aux abords de la Tour

La déviation de circulation autour de la Tour durera encore pendant 18 mois. Vous le savez certainement, une personne a été renversée il y a quelques semaines en empruntant le passage piéton entre la gare Arenc et la Tour. Une demande a été effectuée auprès de la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole pour disposer un feu piéton : en attente de retour.

Les élus CSE ont proposé plusieurs éléments de signalisation visuelle afin d’optimiser la visibilité des passages piétons dangereux : éclairage, feux clignotants et signalisation fluorescente.

 

  • Informations diverses
      • Pour les conjoints de femmes enceintes, il n’y a pas de mesures spécifiques de télétravail (comme le télétravail complet). Les mesures générales s’appliquent (3 jours de télétravail jusque fin janvier – de 0 à 2 jours de télétravail en temps normal selon l’avenant signé par le collaborateur).
      • « Dry January » : pas de mesures spécifiques mises en place dans l’entreprise ou au restaurant d’entreprise. La psychologue et les médecins sont formés aux addictologies et peuvent accompagner les salariés le désirant. Des informations sont également disponibles sur le site du GIMS 13 (service de santé au travail interentreprises sous tutelle du Ministère du Travail, de l’emploi, et de l’insertion).
      • Une commande est en cours pour l’achat d’une machine à détruire des appareils contenant des informations sensibles (disques durs, téléphones mobiles, tablettes). Une valorisation des déchets sera mise en place avec l’entreprise « Lemon Tri » (l’entreprise qui gère déjà les déchets collectés à la Tour).

 

  • Rapport sur l’activité de la psychologue au travail (avril à décembre 2021)
      • 41 collaborateurs reçus en entretien (24 femmes et 17 hommes) ;
      • 5 collaborateurs vus dans le cadre d’une action collective ;
      • 36 collaborateurs vus à leur initiative ;
            • 27 pour des problèmes professionnels ;
            • 7 pour des problèmes personnels ;
            • 2 pour des problèmes mixtes (professionnels et personnels) ;
      • Entre 1 et 4 entretiens par collaborateurs ;
      • Actions mises en place pour accompagner les collaborateurs ;
            • Suivi renforcé ;
            • Recherche de solution en lien avec les BPRH du périmètre.

 

Si vous avez des remarques ou des questions pour la prochaine réunion de CSSCT (prévue pour le 10 mars), n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse cssct@cfecgc-cc.fr