Partager sur twitter
Partager sur linkedin

NAO 2022/2023 – la CFE-CGC signe !

14 novembre, ouverture des négociations sur la NAO 2022/2023. L’occasion pour la CFE-CGC de faire valoir ses propositions auprès de la Direction.

23 novembre, la Direction nous faisait son retour et notamment beaucoup de refus.

Nous avons continué à discuter, à négocier, à avancer nos arguments pour trouver le meilleur accord possible. C’est chose faite aujourd’hui. Nous considérons qu’il ne sera pas possible d’aller plus loin. Nous avons donc signer la NAO. Les autres Organisations Syndicales ont fait de même.

 

Voici ce qui a été obtenu :

 

    • Une augmentation générale au niveau de l’inflation

14 novembre : demande CFE-CGC : 6% et deux clauses de revoyure automatique (deux réévaluation du SMIC dans la même année et ajustement automatique de l’AG si l’inflation dépasse les 6%) + des enveloppes pour les AI et les primes.

23 novembre : retour de la Direction : 4% d’AG, 2% d’AI et 7% de primes. La CFE-CGC avait salué les 13% mais trouvait que la répartition n’était pas la bonne. Aucun retour sur nos demandes de réouvertures automatiques des négociations.

08 décembre : proposition finale : 6% d’AG, 2% d’AI et 5% de primes. Chaque collaborateur percevra une augmentation générale correspondant à l’inflation. Pas de réouvertures automatiques des négociations.

Avis CFE-CGC : La répartition est enfin la bonne ! Dommage pour les réouvertures automatique : espérons dans ce cas qu’en cas de forte inflation l’année prochaine, la Direction ne prenne pas de décision unilatérale de versement de prime, mais consulte la CFE-CGC pour une répartition plus juste entre les collaborateurs.

 

    • Un maintien de l’effort pour harmoniser les salaires entre femmes et hommes

14 novembre : demande CFE-CGC : A poste égal, salaire égal. Seuls le poste, l’historique de carrière professionnelle et les compétences doivent prévaloir dans la rémunération de base hors ancienneté. Aucun autre critère ne doit être pris en compte.

23 novembre : retour de la Direction : des inégalités ont été corrigées cette année. L’enveloppe dédié lors des précédentes NAO n’est pas entièrement consommée (reste environ les 3/4). La Direction nous assure que tant qu’il restera des inégalités, les écarts de rémunération seront traités.

Avis CFE-CGC : Tant qu’il restera des inégalités, nous les ferons remonter à la Direction.

 

    • Une prise en charge par l’employeur de l’augmentation de la mutuelle

14 novembre : demande CFE-CGC : prise en charge de l’augmentation du coût de la mutuelle (+ 2,5% en 2023). Même si l’employeur paye déjà une grosse partie de la mutuelle obligatoire, nous avions demandé que les collaborateurs ne soient pas impactés par cette hausse de tarif.

23 novembre : retour de la Direction : sans doute un effort possible, mais pas convaincue de la pertinence de la prise en charge.

08 décembre : proposition finale : diminution de la participation des collaborateurs de 0,67% du salaire brut à 0,66%.

Avis CFE-CGC : Cette diminution de la participation des collaborateurs ne couvrira pas exactement l’augmentation de la mutuelle, mais cette décision est pérenne et va dans le bon sens.

 

    • Une augmentation du budget des ASC

14 novembre : demande CFE-CGC : Ce budget n’a jamais été revalorisé. Pourtant, les CSE subissent comme tout le monde l’inflation et leur budget est grignoté chaque année.

23 novembre : retour de la Direction : oui. Augmentation en deux temps. De 0,83% à 0,90% de la masse salariale au 1er janvier 2023. Puis de 0,90% à 1% au 1 er janvier 2024.

08 décembre : proposition finale : Augmentation à 1% dès le 1er janvier 2023.

Avis CFE CGC : Suppression de l’augmentation en deux temps. L’augmentation du budget des ASC est une très bonne chose. Cela permet une redistribution directe aux collaborateurs du Groupe et permet une diversification des offres, comme cela est le cas depuis 2019 et la mise en place de la nouvelle équipe.

 

    • Un nouveau forfait d’achat de matériel télétravail

La Direction va octroyer un remboursement à hauteur de 150€ uniquement pour les collaborateurs entrés depuis le 1er juillet 2021.

 

    • Prise en charge de la hausse du prix de la restauration

Cette annonce de la Direction pour l’établissement de Marseille à été élargie à l’ensemble des établissements. La Direction absorbera don jusqu’à 10% de hausse des denrées alimentaires des restaurants d’entreprise.

 

    • Forfait télétravail pour les personnes 100% en télétravail

Cela concerne quelques personnes en France. Le forfait passera de 150 à 190 €.

 

 

Voici ce qui n’a pas été obtenu dans le cadre de la NAO, mais qui n’est pas pour autant perdu et que nous aurons l’occasion de rediscuter dans l’année :

 

    • Un forfait mobilité

14 novembre : demande CFE-CGC : Thème cher aux élus de la CFE-CGC, nous avons obtenu l’année dernière une ouverture de négociation sur la mobilité, sujet repris par le pôle RSE de l’entreprise. Nous avons demandé, dans ce cadre, la mise en place d’un forfait mobilité (dispositif étatique) pour encourager les moyens de transports verts.

08 décembre : proposition finale : sera traiter hors NAO.

 

    • Une révision de la prime journalière du télétravail

14 novembre : demande CFE-CGC : Nous sommes au seuil « classique » de l’URSAAF concernant la prise en charge du télétravail (avec exonération des cotisations et contributions sociales).

Lorsque le montant versé par l’employeur dépasse cette limite, l’exonération de charges sociales pourra être admise à condition de justifier de la réalité des dépenses professionnelles supportées par le salarié.

08 décembre : proposition finale : non.

 

    • Une revalorisation de la prime d’ancienneté

1% tous les 2 ans, avec une limite à 10%, cela est trop peu pour maintenir l’attractivité. Pour exemple chez MSC France, la prime d’ancienneté est de 2% tous les 2 ans avec une limite à 24% !

08 décembre : proposition finale : réflexion à mener lors de la discussion de la mise en place d’un plan épargne retraite obligatoire.

 

    • Une politique d’intéressement plus participative avec un abondement au PEG

14 novembre : demande CFE-CGC : Actuellement l’intéressement fonctionne avec un seuil de déclenchement (résultat net en-deçà duquel il n’y a pas d’intéressement), des seuils de versement (entre les lesquels l’intéressement reste le même malgré l’augmentation du résultat net) et un seuil maximal (au-delà duquel l’intéressement reste le même, quel que soit le résultat net).

Nous avons demandé un déplafonnement exceptionnel de l’intéressement à la limite légale pour l’année en cours (20% de la masse salariale).

Cet intéressement peut également être accompagné d’un abondement supplémentaire de la part de l’entreprise.

08 décembre : proposition finale : non au déplafonnement de l’intéressement pour atteindre la limite légale de 20% de la masse salariale.

Avis CFE-CGC : C’est LA grosse déception. Le plafond étant le même que l’année dernière, et comme nous sommes plus nombreux, on vous laisse faire le calcul, vous toucherez moins… Mais cet accord doit être rediscuté en 2023, pour les 3 années à venir.

 

    • Une revalorisation de la médaille du travail

14 novembre : demande CFE-CGC : Nous avions demandé une vraie revalorisation des primes des médailles du travail, comme une vraie reconnaissance de l’engagement des collaborateurs.

08 décembre : proposition finale : pas de revalorisation particulière, mais une revalorisation calquée sur les 6% de l’AG (idem pour les primes d’astreinte).

 

    • L’augmentation du nombre de berceaux dans les crèches

14 novembre : demande CFE-CGC : Nous disposons de berceaux dans deux crèches. Cependant il y a de nombreux dossiers en attente. Cela pèse sur la charge mentale des parents. Facilitons la vie aux parents, facilitons l’accueil des enfants.

08 décembre : proposition finale : pas de retour sur ce sujet.

Avis CFE-CGC : nous continuerons à porter ce sujet lors des commissions crèches.

 

    • La gratuité du parking

14 novembre : demande CFE-CGC : Est-il toujours nécessaire de payer pour stationner son véhicule au sein du parking de la Tour ? N’est-il pas possible d’optimiser encore l’utilisation et la fréquentation du parking ?

08 décembre : proposition finale : non.

 

    • La gratuité du café

14 novembre : demande CFE-CGC : Vous avez été plusieurs à nous en parler, et à nous faire remarquer, qu’il serait agréable, dans un Groupe comme le notre, de ne plus avoir à payer son café…

08 décembre : proposition finale : non.

 

    • Des maillots de l’OM !

C’est un non. Ni maillot de l’OM, ni abonnement préférentiel à La Provence…