Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Métiers atypiques : point mort sur la négo !

Donc, cela fait maintenant 3 ans que la négociation sur les métiers atypiques s’enlise… (NDLR : les métiers atypiques concernent les salariés soumis à des horaires particuliers pour assurer la continuité d’activité, comme les nuits, week-ends ou jours fériés).

 

Reprises, fin janvier, après deux ans d’hésitation, les négociations sont encore aujourd’hui, à l’arrêt !

 

Mais, que fait la Direction ? Rien…

 

La CFE-CGC rappelle à la direction ses demandes :

  • Lister les métiers soumis à des horaires atypiques et les compensations afférentes en reprenant, a minima, les pratiques actuelles ;
  • Réévaluer régulièrement cette liste pour que chaque métier soumis à un horaire atypique puisse intégrer l’accord dans un délai raisonnable ;
  • Clarifier et communiquer les règles sur ces métiers aux salariés concernés et à leur manager ;
  • Intégrer les responsables d’opérations, et faire évoluer l’organisation de travail, pour qu’ils bénéficient d’au moins un week-end sur deux libre ;
  • Étudier le cas des superintendants en longue mission en Asie ;
  • Trouver un cadre de gestion des récupérations, à la fois souple pour éviter les pertes de jour, mais incitatif pour que les salariés les prennent dans les meilleurs délais ;
  • Créer une commission de suivi de l’accord.

Fin janvier, la Direction estimait que la rémunération des responsables d’opérations intégrait les horaires atypiques… Inadmissible. Le niveau de salaire ne doit pas annihiler le droit au repos ! Trois semaines d’affilée sans un seul jour de repos, quel que soit son salaire, ce n’est pas normal ! Sur ce sujet, en particulier, la CFE-CGC a fourni une proposition d’organisation à la direction fin février.

Malgré nos propositions régulièrement renouvelées, et toutes rejetées, la Direction ne se saisit pas du sujet.

C’est à croire qu’elle se fiche des 250 collaborateurs concernés au sein du groupe… Après tout, c’est quoi 10%… !

Nous ne lâchons pas, comptez sur nous !